Suisse : les jeunes de l’UDC s’engagent sur une Charte des générations

Suisse : les jeunes de l’UDC s’engagent sur une Charte des générations

«  Assurer la pérennité de l’héritage de la génération précédente  ». Tel est le sens de la charte adoptée par les jeunes Suisses de l’Union démocratique du centre.

Réunis samedi à Volketswil, à proximité de Zürich, les Jeunes de l’UDC ont célébré leur jubilaire, leurs 50 ans d’existence, en présence du président de l’Union démocratique du centre, Albert Rösti, du conseiller fédéral Ueli Maurer – le Conseil fédéral, composé de sept membres, est l’organe exécutif de la Confédération helvétique – et de l’ancien président du parti (et ancien conseiller fédéral) Christoph Blocher.

A un mois d’une importante «  initiative pour l’autodétermination  » (un référendum), les 500 délégués présents ont adopté une «  Charte des générations  », qui vise à perpétuer l’esprit du Pacte fédéral… de 1291 et celui du serment du Grütli qui avait suivi. Nous en publions ci-dessous le texte intégral.

Charte des générations

Pour marquer leur 50e anniversaire, les Jeunes UDC Suisse s‘engagent à assurer la pérennité de l’héritage de la génération précédente. Nous continuerons de nous battre pour la sécurité de notre pays, pour la limitation de l’immigration et pour des impôts et redevances modérés dans toute la Suisse.

Nous nous engageons  :

1. Pour moins d’Etat et contre les monstres bureaucratiques

Les entreprises sont de plus en plus submergées par des paperasses officielles. Au lieu perdre leur temps avec des monstres bureaucratiques, les citoyens et les entreprises doivent pouvoir s’occuper de choses importantes  : contacts avec les clients, mandats et famille.

2. A limiter l’immigration.

Il faut absolument que la Suisse gère à nouveau de manière autonome l’immigration sur son territoire.
 Nous n’acceptons pas que l’UE nous dicte combien de personnes nous devons laisser entrer en Suisse. Nous ne voulons pas d’une Suisse de 10 millions d’habitants  !

3. A assurer la sécurité de la population.

La Suisse doit rester une île de sécurité dans ce monde de plus en plus chaotique. L‘armée doit enfin recevoir les moyens dont elle a besoin pour remplir sa mission.

4. Pour des impôts et redevances modérés.

Des impôts et redevances modérés sont le facteur clé d’une économie attractive. Des baisses d’impôts sont indispensables. Il est possible de réduire les charges publiques dans presque tous les domaines. Il faut surtout stopper la hausse constante des dépenses de l‘Etat.

5. Pour des arts et métiers forts et une agriculture vivante.

Nous voulons renforcer l‘importante place économique suisse et conserver une agriculture de qualité. La Suisse doit rester une nation exportatrice forte et compétitive et augmenter son degré d‘autosuffisance.

6. A nous battre rigoureusement pour la liberté et l’indépendance de la Suisse.

Nous refusons de nous soumettre à l’UE et à toute autre organisation internationale. La Suisse doit miser sur ses forces et éviter absolument d’imiter systématiquement les autres pays, car elle deviendrait insignifiante. Jamais nous ne devons céder aux pressions et trahir nos principes fondamentaux, notre souveraineté, donc la base de notre démocratie, de notre fédéralisme et de notre prospérité. Nous défendrons la neutralité et l’indépendance de la Suisse.

Fermer le menu