Un libéral-libertaire candidat au titre de « spitzenkandidat » du PPE

Un libéral-libertaire candidat au titre de « spitzenkandidat » du PPE

Le Finlandais Alexander Stubb se rêve en Justin Trudeau de l’Union européenne. Pour y parvenir, il vise à conduire la liste du PPE pour les élections européennes.

L’Allemand Manfred Weber (CSU) ne sera pas seul : le président du groupe du Parti populaire européen (PPE) au Parlement européen se voit défié par l’ancien Premier ministre finlandais Alexander Stubb pour le titre de « spitzenkandidat » du PPE pour les élections de mai prochain. Le « spitzenkandidat » du groupe qui sera dominant à l’issue de scrutin aura toutes les chances de succéder à Jean-Claude Juncker comme président de la Commission européenne et, selon les actuelles projections, c’est le PPE qui est donné favori.

Face au conservateur Weber, Alexander Stubb cherche manifestement à séduire l’aile la plus « progressiste » du PPE, celle qui, comme Jean-Claude Juncker, estime que le parti du Premier ministre hongrois Viktor Orban n’a plus rien à faire en son sein. Il l’a affirmé à l’hebdomadaire Le Point  :

« Pour moi, la question est binaire : ou bien le parti de Viktor Orbán, le Fidesz, respecte les valeurs ou bien il quitte le PPE. »

Lors d’un débat organisé le 11 octobre à Bruxelles par le think tank Friends of Europe, Alexander Stubb a été tout aussi direct :

« Nous devons nous tenir sur les barricades et défendre les valeurs européennes. »

Et son résumé de sa vision de la construction européenne a résonné comme une lettre de motivation :

« Beaucoup de gens sont au bord du désespoir. […] L’Europe a besoin de son propre “moment Obama“ ou de son propre “moment Trudeau“. »

D’ailleurs, a-t-il poursuivi :

« J’ai toujours soutenu la théorie selon laquelle la génération suivante est plus intelligente que la précédente. »

En vertu de quoi Alexander Stubb, âgé de 50 ans, s’est prononcé pour l’instauration du droit de vote à 16 ans lors des élections européennes, conformément à une résolution adoptée en 2015 par le Parlement européen mais restée lettre morte, car, a-t-il dit, les jeunes « ont le monde entre leurs mains ».

Se définissant comme « un pro-européen de centre droit modéré », Alexander Stubb a également été particulièrement actif dans la reconnaissance de droits aux minorités sexuelles. Ainsi, au Parlement européen où il a siégé de 2004 à 2008, il fut vice-président du réseau pour l’égalité sexuelle, et, alors qu’il était ministre des Affaires étrangères, ce père de famille avait été le parrain de l’Helsinki Pride en 2010.

La directrice de l’équivalent finlandais de la Marche des fiertés s’en était réjouie ainsi :

« Le travail de Stubb pour les droits des minorités sexuelles et de genre a été largement reconnu dans la communauté arc-en-ciel et il est très important que des hommes politiques de renom soulèvent des questions liées aux droits des personnes LGBTI également à l’échelle internationale. »

Les 755 délégués du PPE devront départager Manfred Weber et Alexander Stubb lors du congrès d’Helsinki les 7 et 8 novembre prochains.

Fermer le menu